Sevilla

l
21/03/2015 - Pays : Espagne - Imprimer ce message Syndication :

 

 

 

21 mars 2015

Sévilla

7, Pasaje Mallol, Séville
N 37o 23.793’; W 005 o 59.163
 Température : 15 o C, nuage/pluie

 

D’abord finissons-en avec les îles Canaries. Nous avons passé 41 jours aux îles Canaries alors on commence à savoir de quoi on parle. Ce sont des îles en plein milieu de l’Atlantique alors il vente, toujours. Vent parfois très fort comme au début de notre séjour, à Gomera mais aussi à Lanzarote. Mais le vent peut se calmer jusqu’à presque rien, ce que nous avons vécu à Fuerteventura. Au début du voyage il a fait froid. Entendons nous 13-14oC… Et les maisons ne sont pas chauffées, ni les hôtels. Il y a des systèmes de climatisation mais pas de chauffage. Couverture de laine oblige. Mais après le mauvais temps passé, surtout au début mars, il faisait assez chaud pour les sandales, les shorts et les T-Shirt. Pas de pluie, mais ça dépend des îles. À Tenerife C’est plus vert, donc plus de pluie. Les maisons sont munies de compteurs d’eau ce n’est pas pour rien; l’eau est rare, les piscines aussi. Les  tourismes : assez envahissants. Les bateaux de croisières débarquent des milliers de tourismes qui repartent la nuit venue. Il y a aussi le tourisme Tout inclus qui s’installe dans les gros hôtels et n’y bouge pas de la semaine. Eux ils envahissent leur plage. Puis il y a le tourisme condo. Ceux-la sont un peu comme nous. Plus autonome mais très nombreux. Si on sort des zones touristiques, si on fréquente les petits villages et les plages hors circuit alors c’est plus tranquille et on rencontre les vrais Canariens. Un regret: ne pas les avoir toutes visiter. Chaque île a son charme et ses différences. La prochaine fois.

 

On s’est promené dans Arrecife quelques heures avant de se rendre à l’Aéroport pour prendre notre avion avec la compagnie Ryan air. Compagnie bon marché ou il faut payer pour tout. Alors si on n’a rien on ne paye presque rien. Nous, on n’a payé que pour nos bagages. L’avion était à l’heure et est arrivée à l’heure. Rendu à Séville il faut marcher 5 minutes dehors avant de se rendre à l’aéroport… On passe quand même un contrôle policier même si on  reste dans le même pays. On arrive donc à Séville en soirée mais on a perdu une heure en cours de route. On se rend à l’appartement loué à l’agence AirBnB. Carmen (l’amour est un oiseau rebelle…)  nous attendait au 7, rue Mallol, dans un vieux quartier de Séville, juste en face d’un couvent. L’appartement est parfait. La propriétaire, Reyes, nous a appelé dans la soirée pour savoir si on était bien installé. Nous sommes ici pour une semaine. On devrait en profiter.

 

Dimanche le 22 mars.

Ce devait être une journée de pluie mais finalement le soleil était au rendez-vous ce qui nous a permis de manger sur une terrasse. On a trainé nos imperméables pour rien. Le printemps est bel et bien arrivé et c’est tant mieux. On flâne dans le quartier de la cathédral de Séville. Je pense qu’Ils ont exagéré un peu. C’est gigantesque. Des églises en veux-tu en v’la. À tous les coins de rue les cloches sonnent. On en aurait pour un mois à toutes les visiter. On s’arrête finalement à la Casa de Pilatos. Une autre grande bâtisse. Heureusement pas besoin de chauffage, ça coûterait une fortune. Les rues de Séville sont très animées en ce dimanche. Ils sont tous habillés d’un chic avec femmes et enfants, entassés dans les ruelles, à prendre un verre debout et des tapas à grignoter. Les touristes font la file pour visiter les musée et les taxis peinent à prendre leurs clients dans tout ce brouhaha. Quel contraste avec les îles Canaries!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Jean-Pierre T.
le 23/03/2015 à 16:11:46
À Séville, il faut absolument aller chez le barbier.
Par claude
le 23/03/2015 à 18:29:48
J\'en aurais bien besoin.

Laisser un commentaire

claude tessier

Note: 3,7/5 - 58 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)