Quatre jours à Buenos Aires

l
05/03/2009 - Pays : Argentine - Imprimer ce message Syndication :

Semaine du 1er mars 2009

Tirer la chaîne

Dimanche le 1er mars 2009

Hostel Artfactoryba, Buenos Aires

30o C

On voyage aujourd’hui avec la compagnie d’autobus Flecha  Bus. Siège en cuir, télé, service de déjeuner, bref tout pour faire un bon voyage pour les 6 heures qui séparent Santa Fe de Buenos Aires. Dans la dernière heure du voyage des orages amènent une pluie forte. Ça va être bon pour les gazons…Une chance tout s’arrête rendu à Buenos Aires. Mais les conséquences ont été désastreuses pour ma valise  situé dans l’espace de rangement sous l’autobus. Tout était détrempé.  Confortable à l’intérieur mais pas trop étanche dans la soute. En plus on nous demande de donner un pourboire si on veut avoir nos valises. Le taxi nous amène à l’auberge Artfactoryba. Un chambre double avec salle de bain privé.  D’abord la salle de bain est inutilisable parce qu’il y a une inondation dans la toilette. Ici les toilettes fonctionnent avec une chaîne. Je ne sais s’il y en a qui ont connu ça. Mais c’est notre chaîne qui est coincée. Et le réservoir au dessus qui se balance. Pas de télé. Pas d’air climatisé. Et il faut fermer l’électricité de la chambre avant de partir sous peine de payer 5 pesos d’amende. En plus pas de serviette aujourd’hui parce qu’il a plu. Les serviettes de l’hôtel n’ont donc pas pu sécher.

Bon, on n’est quand même pas dans la misère. On est dans le quartier San Telmo au centre-ville et surtout près des bureaux ou nous avons rendez-vous demain. Ce qui sauve notre journée c’est le petit café du coin. Des musiciens autant client que nous décide de faire un peu de jazz avec le piano et leurs guitares. Magique. En plus le verre de vin est à 1,5$. Pourquoi s’en passer?

Quarte jours à Buenos Aires

Lundi le 2 mars 2009

Buenos Aires, Argentine

29oC

À l’hôtel Artfactory le déjeuner est communautaire autour d’une table. Mais contrairement aux autres villes que nous avons visitées ce ne sont que des jeunes québécois qui sont ici. Ils sont 21 de Gatineau à visiter le Chili et l’Argentine. Ça voyage les jeunes aujourd’hui. On est dans le quartier des arts et de la culture de Buenos Aires. Beaucoup d’antiquités. De petites boutiques. Des cafés du début du siècle. On se rend jusqu’au parc Lezama ou on dîne au café Hippopotame.  Nicole a aperçu une espèce de gros chien qui sort la tête de la fenêtre d’un appartement. Elle se garde un petit morceau de pain et lui donne en passant. Pas peureuse! On observe les danseurs de Tango dans la rue.  Assez impressionnant.

J’ai rendez-vous avec l’agence de Logistique pour régler les dernières préparations avant le dédouanage du westfalia. Ça se fera demain matin. C’est long, surtout que le Westfalia est arrivé dans la nuit de vendredi et nous ne pourrons l’avoir avant mercredi ou jeudi. C’est beau Buenos Aires mais j’ai l’impression que c’est très bureaucratique.

Longues attentes, peu de résultats

Mardi le 3 mars 2009

Buenos Aires, Argentine

31oC

Journée administrative. TOUTE la journée a été consacrée à la récupération du Westfalia. D’abord la douane. On est arrivé à l’ouverture vers 9h45. On avait le no 12 qui s’est transformé en 8 grâce à notre agent de la logistique. Malgré tout on ne pouvait espérer passer avant midi. On est allé à l’Agence Maritime VINPAQ qui a comme rôle obscur de prendre en charge l’arrivée du conteneur et qui certifie officiellement la remise de son contenu. Puis retour à la douane qui a fermé de 13h à 14h30 pour le dîner. Deux jeunes français attendent ave nous et on partage nos expériences. Eux on fait venir leur motorisé  par cale. C’est-à-dire sans conteneur. Ils ont payé qu’une fraction de notre facture à l’agence maritime et également au terminal portuaire parce qu’il n’y a pas de conteneur donc moins de manutention. Ils reçoivent donc leur motorisé moyennant une petite somme d’argent et  y ont accès immédiatement. Nous devons attendre parce que le terminal portuaire n’accepte pas d’argent. Ils n’acceptent pas de cartes de crédit, ni de chèque canadien. Une chance notre agence de logistique nous a fait un chèque avec l’argent qu’on leur a donné et l’ont fait parvenir le chèque au terminal portuaire. 18h30 retour à l’hôtel pas de westfalia. On continue demain.

 

Libération

Mercredi le 4 mars 2009

Buenos Aires, Argentine

25oC

Re-journée administrative. Nous sommes au terminal portuaire à 9h30 avec notre agent de la logistique, Miguel. Malheureusement Damien, le préposé aux véhicules automobiles est occupé et ne peux venir aux conteneurs. Mais on se promène dans la cour à conteneur et on identifie celui qui devrait contenir le Westfalia. Mais il pleut averse. Des cordes. Alors Damien est sur un autre travail qui est ralenti à cause de la pluie. En attendant on observe les camions s’arrêter à la douane pour inspection. Les agents ouvrent le conteneur. Le premier contient des ordinateurs. Un conteneur de 40 pieds de long rempli d’ordinateur. Ils ouvrent une dizaine de boites et referment le conteneur. Tous les conteneurs sont inspectés ainsi. Morale de cette histoire s’il y a des gens qui veulent passer des choses, il n’y a qu’à le mettre après la première rangée. Puis il y a un conteneur qui arrivait de l’Équateur destiné à l’épicier Carrefour. J’ai vu trois douaniers partir avec quelques boites chacun. Disons que c’était pour l’inspection. À 11 heures Damien arrive enfin et on part toute une délégation vers le conteneur. Grâce à de grosses pinces le scellé est coupé et enfin on peut ouvrir les portes. J’applaudis quand on voit la bête. Je réussis à le sortir du conteneur et je l’avance vers la sortie. De 11h 15 à 14h il faudra remplir des papiers, passer d’un comptoir à l’autre, pour finalement pouvoir sortir. L’inspection du véhicule a duré 1 minute. La libération du camion, 3 jours. Nous voilà dans le centre-ville de Buenos Aires. On lui trouve un beau stationnement intérieur à coté de notre Hôtel. Dans l’après-midi on s’achète des assurances pour presque toute l’Amérique du sud. Demain C’est l’aventure qui commence…ou qui continue.

 

 



Etapes :
Buenos Aires
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Helene
le 05/03/2009 à 13:57:01
Allô Je suis bien contente de vous voir enfin avec le West. Et j'imagine que vous aussi vous avez été bien heureux de le revoir. Je vous envie beaucoup. Je partirais en voyage aussi. Les photos de rue à Buenos Aires me rappellent Santiago et le Chili. Je vous suis avec beaucoup d'intérêt. Merci de nous faire partager ainsi vos aventures.Je vous embrasse et prenez soin de vous. Bonne route. H.
Par Andrée
le 05/03/2009 à 16:34:43
Bonjour vous deux,
Enfin il est arrivé, je suis contente pour vous. C'est comme un nouveau voyage qui commence, de nouvelles aventures. Amusez vous bien!

J'adore la photo du couple qui danse.
Par Céline
le 06/03/2009 à 03:25:52
Enfin le petit est arrivé, TI-WEST you are the best! Il est tout bleu mais bien vivant prêt à se dandiner un peu partout!
Par par christine
le 07/03/2009 à 23:18:07
boujour a tous les deux

Je vois que le" blue bus" est super

j espere que le "routard" sera vous mener au bon endroit
pour nous, le travail reprend lundi mais il nous reste les photos et films et nos souvenirs

bonne route a tous les deux

christine de France
Par Claude et NIcole
le 08/03/2009 à 16:08:59
Merci pour le message. Si vous pouvez aller dans l onglet "contact" vous pouvez nous envoyer de cette facon votre adresse electronique.
Salutations
Claude et Nicole

Laisser un commentaire

claude tessier

Note: 3,7/5 - 59 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)