Malaga

l
03/02/2015 - Pays : Espagne - Imprimer ce message Syndication :

Semaine du 1er février 2015

Malaga,

19, Calle Pena, Espagne
Montréal-Bruxelles-Malaga
N 36o 43.529’; W 04 o 25.142’
Température : 15 o C, nuageux


Passer d’une température de -15o C à +15o C c’est stimulant. La neige a été remplacée par un beau tapis vert et les palmiers se secouent au vent. Belle ambiance pour commencer notre périple de 70 jours en Europe. De l’aéroport de Malaga on a tout de suite pris l’autobus vers le centre-ville qu’on rejoint en 15 minutes. On n’a même pas eu besoin de le chercher. Il était là, à nous attendre. Rendu au centre il a quand même fallu marcher un petit 15 minutes dans les rues serpentines du vieux Malaga. Le logement loué par airbnb est bien situé et Catherine nous attendait en jasant avec l’épicier d’en face sur le trottoir. Les terrasses extérieures sont ouvertes malgré l’air vivifiant. Spécialités : Tapas.  La grosse misère.

Il y a aussi la queue de taureau qui nous est proposée. Nicole n’en a pas voulue. Queue servie sur un nid de frites. Nicole n’a même pas voulue goûter aux frites. Pourtant tout était délicieux.  On nous sert comme dessert un verre de gin tonic et une assiette de mousse avec chocolat, gracieuseté de la maison.

Il paraît que l’Espagne subit un taux de chômage de 40%. Pas évident dans le vieux Malaga. Les restos sont souvent remplis et coûtent assez cher.

La visite du marché Atarazanas est surprenante. Les poissons frais, les légumes et les viandes bien étalés. C’est tout ce qu’on demande. On en a profité pour acheter ce qu’il fallait pour faire une paella.

On passe un bon moment à  visiter les plages de Malaga. D’abord le port/marina, très joli malgré un fort vent.  Puis la plage de la Malagueta, sous les palmiers ou les perroquets sont en réunions. Elle a beau être artificielle cette plage, elle quand même invitante. Puis le petit quartier Pedregalejo, au bord de la mer… Plein de bars et de restos de poissons. Au retour, en autobus, on se dit qu’on y reviendra dîner. Finalement le mariage Méditérranée-palmiers est assez réconfortant.

 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Réjean
le 03/02/2015 à 12:59:53
Bon séjour,

merci de m\'avoir inclus dans votre liste Kikooboo

-28 C ce matin ici
Par claude tessier
le 03/02/2015 à 18:24:38
T\'es bien le premier à l\'avoir lu. Je devrais ajouter un peu plus de détails bientôt. On s\'est sauvé du fret si je comprend bien.
Par Luc
le 03/02/2015 à 19:53:23
Serais-je le deuxième? Vite, j\'appelle ma sœur et nous aurons le tour du chapeau...Buen viaje amigos!
Par Renée
le 03/02/2015 à 20:22:11
Trop tard ! Je suis arrivée avant .
Par claude tessier
le 03/02/2015 à 20:24:00
Ben oui, mais, je n\'ai même pas encore écrit un mot. Y a de la pression.
Par Jean-Pierre
le 03/02/2015 à 20:28:49
C\'est difficile d\'écrire avec des cornes et des sabots.
Par JP Tardif
le 04/02/2015 à 15:59:37
Pour éviter tout vol d\'identité ou toute confusion, le Jean-Pierre qui a écrit un commentaire précédemment n\'est pas moi - le vrai - JP Tardif.
Par Jean-Pierre
le 05/02/2015 à 14:44:32
Une belle description. Comme si nous y étions. Ou presque ... snif!

Merci Claude de nous faire voyager.

À JP Tardif. Désolé. J\'ai été plus rapide. Mais je suis prêt à partager.
Signé: le vrai \"vrai\" Jean-Pierre
Par JP Tardif
le 05/02/2015 à 15:56:07
Après la queue de taureau, vous devriez essayer les amourettes de taureau. Lorsque le taureau est mis à mort après la corrida, ses amourettes sont un mets très recherché. Attention aux amourettes qu\'on vous propose si c\'est le taureau qui a gagné le combat avec le toréador.
Par Nicole
le 17/03/2015 à 14:24:48
Test

Laisser un commentaire

claude tessier

Note: 3,7/5 - 59 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)