De l\'ouest vers l\'est

l
14/07/2018 - Pays : Canada - Imprimer ce message Syndication :

La longue traversée vers l’est

 

Semaine du 8 juillet 2018

 

Dimanche le 8 juillet 2018

Dinosaure Provincial Park

Décalage 2 heures

 (35$)

30oC

 

Toute une différence de température et aussi de paysage. Ça ne prend pas de temps et on se retrouve dans les plaines mais dépasser Calgary c’et là qu’on trouve les paysages agricoles infinis.  Il y a quand même une autoroute à 4 voies et la vitesse max est de 110km/h. On dîne au village de Cunny, en avant de l école parce qu’il y a des arbres. Mais le village est désert. Personne dehors. Pas de commerces non plus sinon une pâtisserie ou nous n’avons pas osé entrer. On se rend finalement au Dinosaure Provincial Park. Je l’écris en anglais parce qu’ici il n’y a rien en français. Des tours guidées : en anglais, un musée du dinosaure : tout en anglais. La réception : en anglais. Les souvenirs de la boutique : fait en chine…

 

Lundi le 9 et mardi le 10 juillet 2018

Swift Current, Sasketchewan puis Oak Lake Manitoba

Décalage 1 -2 heures

 (44$)

30oC

 

Oui il fait chaud. Ce sont les Badlands On devait se rendre à Moose Jaw mais des annonces d’environnement Canada nous disaient qu’il y avait une veille de Tornades. Ciel menaçant et pluie en vue on s’est arrêté à Swift Current comme bien des touristes. La chaleur est accablante mais diminue en soirée. On quitte donc sans regret cette petite ville. Direction Manitoba. On y sera vers midi. Et on accoste à Oak Lake Resort au bord d’un grand lac. Comme des vacances. Il fait un peu moins chaud mais l’humidité est apparue. On perd une autre heure. Faudra s’y faire.

 

Mercredi le 11 juillet 18

Wild Oaks, Richard, Manitoba (36$)

30C fait chaud et humide

La route est une autoroute depuis Banff. Donc ça roule bien mais la route est drapée de lignes fracturées qui rendent la route cahoteuse. On passe Winnipeg par la voie de contournement. Et on arrive au camping Wild Oaks. Il y en a un autre plus loin mais les sites sont tassés  tandis qu’ici on n’a pas de voisins. C’est rare en camping. Pas long à traverser  le Manitoba mais de haut en bas il y aurait des découvertes à faire. Il fait vraiment chaud et l’humidité est au max. Nicole prend sa douche dehors en arrière du motorisé. Une première. Mais faut faire attention, il y a de l’herbe à puce partout. J’ai failli offrir mes services pour les contrôler. Mais je suis en vacances.

 

Jeudi le 12 juillet 18

Sandbar PP, Ignace, ontario

 (41,53$)

28C fait chaud et humide, très venteux

Toute la journée nous avons combattu le vent. Pas beaucoup de diversité sur la route aujourd’hui. Pour ne pas dire assez plate. Milieu forestier sans beaucoup de village. Kenora, en Ontario, mais on ne s’est pas arrêté. Trop tôt Il n’y a plus d’autoroute en Ontario, une voir simple et de gros camions de bois et de transport. Dryden, on s’y arrête pour dîner dans une roulotte à patate. Puis fin de la journée à Ignace ou on va rejoindre un camping provincial près d’un lac (Sandbar). La majorité des campeurs sont des saisonniers. Il ne reste qu’un seul site avec électricité. Donc il n’y a presque personne sur le camping, les résidents ne venant que la fin de semaine. Par contre les moustiques sont la tout le temps.

 

Vendredi le 13  juillet 18

Kakabela falls PP, Ontario (41,53$)

28C fait chaud et humide, venteux

 

Moins venteux mais circulation de nombreux camions pressés. Chercher de l’essence entre Ignace et Kakabela falls est utopique. Même pas de dépanneurs. Une longue route forestière avec plein de camionnette traînant des chaloupes qui ont hâte de se retrouver à leur chalet de pêche. Par Chance Kakabela Falls a de tout. Et un camping provincial irréprochable. Le nom village de kakabela vient sans doute de la couleur de la rivière qui ne donne pas envie de s’y baigner, Pourtant Nicole y est allé comme des dizaines de personnes à la plage. On regagne une autre heure aujourd’hui ce qui fait qu’on est rendu à la même heure que le Québec. Ça sent la fin.

 

 

Samedi le 14 juillet 2018 

Hearst, Motel Companion

32C chaud

 

C’est l’été quoi. Mais si chaud c’est étonnant. La route forestière entre Kakabella Falls et Hearst est ennuyeuse. Des camions et seulement des camions. Pas de villages 9 ou très peu) et pas de haltes pour se reposer un peu. Près de 600 km d’asphalte pure. On a quand même pu s’arrêter au bord du lac Nipigon. Très beau lac, une mer. Rendu à Hearst, vers 17h le mercure indiquait 32C. Pas de camping, on s’est pris un motel pour faire changement. Ça parle de plus en plus français. On s’approche du Québec ça paraît. Il y a même des Caisses Populaires…

 

 

 

 

Note: 1/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

claude tessier

Note: 3,6/5 - 60 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)