Buenos Aires- Semaine 1

l
30/05/2009 - Pays : Argentine - Imprimer ce message Syndication :

Semaine du 24 mai 2009

 

En route vers Buenos Aires

Dimanche le 24 mai, Lundi le 25 mai 2009

442 rue Moreno, Buenos Aires (Argentine)

Coordonnées: S 34o36’681 / W 058o22’346

300 km/ 32oC  soleil

Chaude est la nuit. Mais avec les moustiquaires on respire. Le soleil se lève sur le fleuve Parana. Il y a déjà des gens qui pêchent sur la plage. Un cochon fait le tour des débris de poissons laissés ça et là. Puis de plus en plus le camping est envahi par les gens de Rosario. On vient passer l’après-midi au bord du fleuve et surtout on prépare une parilla avec un feu de briquette. Le camping se transforme en barbecue.  Nous on poursuit notre ménage du westfalia et on donne ce qu’on ne pourra pas garder dans le bateau comme la bonbonne de propane ou la lampe à 220v. Le couple à qui on a donné la chaufferette nous a donné en échange des objets qu’elle fabrique. Un verre à bière fait à partir d’une bouteille de vin coupée, un cendrier avec la représentation d’un bonhomme qui fait cuire une brochette. On prend la route vers Buenos Aires on doit y être pour 19  heures car on a réservé un appartement pour deux semaines. La route est belle. Probablement la plus belle de toute l’Argentine. On passe de deux voies, à trois, jusqu’à 6 voies. Le trafic est assez fluide mais comme la limite de vitesse est de 130 km/h, il y en a qui roule. On se trompe de sortie mais on réussi à revenir sur l’autoroute (après avoir payé le péage 3 fois). Puis l’entrée dans la ville se fait assez bien, mais demande un peu de concentration. Rendu au centro on cherche la rue Moreno qu’on trouve assez facilement.  C’est quand même la troisième fois qu’on passe par ici. Le westfalia est remisé dans un stationnement souterrain. Il est 18h45 lorsqu’on se présente dans le hall. Le proprio nous reçoit et nous fait visiter l’appartement. On conclue l’affaire. Il y a juste un problème il veut être payé en argent américain. Les Argentins ne font pas confiance aux pesos et tentent à tout prix de  se faire payer en dollars. Mais on le convainc finalement d’accepter nos pesos. On tombe vraiment en vacances.

Lundi c’est férié. L’indépendance de L’Argentine. Nicole s’est même acheté un drapeau. Mais tout est fermé. On est passé à Santiago le 1er mai c’était le désert et maintenant Buenos Aires. Ils sont toujours en congé ces latinos…

 

Logistique à Buenos Aires

Mardi le 26  mai 2009

442 rue Moreno, Buenos Aires (Argentine)

Coordonnées: S 34o36’681 / W 058o22’346

0 km/ 15oC  soleil

L’automne est passé ce matin. On le voit de notre appartement. Les gens ont des manteaux et des foulards. C’est drôle on est moins pressé de bouger ici. Mais on a un rendez-vous avec l’agence maritime en après midi. Alors on ne va pas trop loin. Lavage-épicerie-ménage. Vers 16h30 je me pointe à l’agence. Disons que ce  n’était pas leur premier choix. Je demande de prendre un bateau ro-ro. C’est-à-dire un bateau ou on peut mettre le westfalia directement à l’intérieur plutôt que dans un conteneur. C’est beaucoup moins cher et moins compliqué. Il y en a qui disent que c’est moins sécuritaire. On verra à Savannah. De toute façon nous partons demain pour Zarate, un port à 80 km de Buenos Aires. On a rendez-vous avec un contact de l’agence et on doit passer l’après-midi à régler les paperasseries administratives. Toute une aventure!

 

Départ du Westfalia vers ; les U.S.A. L

Mercredi le 27 mai 2009

442 rue Moreno, Buenos Aires (Argentine)

Coordonnées: S 34o36’681 / W 058o22’346

100 km/ 15oC  soleil

Grosse journée en perspective. Le westfalia doit être livré à Zarate.  Alors à 10 h je vais chercher les instructions pour m’y rendre. L’agence maritime me passe un cellulaire et je dois me rendre à la douane de la ville de Campana ou nous avons rendez-vous avec Daniel qui doit nous accompagner dans toutes les démarches.  La sortie de la ville se fait assez bien. Pas de pont à traverser. Puis Campana. Première étape avant Zarate. On trouve la douane facilement grâce au GPS. Daniel est là et la ronde des autorisations commencent.

Mais assez rapidement on passe les formalités de la douane. Après dîner on se rend au port.  Le responsable du terminal nous confirme qu’il n’y a pas de coûts pour la manutention. Puis on se rend à la barrière où on prend des copies de nos passeports. Puis nous arrivons au quai. Deux personnes nous reçoivent et posent certaines questions dont avez-vous des objets personnels dans la camionnette??? Pas pantoute. Mais pas de questions sur le propane. Le niveau d’essence, rien. Finalement ils partent avec  le westfalia vers le port où il embarquera vendredi pour Savannah (Georgie). Pour ceux qui s’intéressent aux formalités de transport, voici les informations :

Forwarder : International Service Transport, 845 Belgrano, Buenos Aires

Transporteur : Wallenius Wilhelmsen Logistics (WWL), une compagnie de Ro-ro, spécialisé dans le transport de véhicule. Il ne vient pas à Montréal mais à Halifax et fait toute la côte de l’Atlantique jusqu’à Buenos Aires. Les coûts sont 2500$ moins cher qu’en conteneur et les frais d’arrivée sont également moins élevés. Raymond Rousseau me l’avait bien dit. J’aurais dû l’écouter dès le départ. Prochaine étape : Savannah(Georgie), le 26 juin prochain.

 

 

Boca, quartier riche et pauvres

Jeudi le 28 mai 2009

442, rue Moreno, Buenos Aires (Argentine)

Coordonnées: S 34o36’681 / W 058o22’346

0km/ 15oC  soleil

Je commence la journée par une visite au bureau de logistique. On dirait que je suis un vrai fonctionnaire. Dans la rue les gens se promènent avec leurs téléphones cellulaires. Les cafés sont remplis. Les étudiants s’en vont à l’école. On est rendu des vrais résidents. Aujourd’hui on choisi de visiter le quartier Boca. Mais en fait il s’agit plutôt de quelques rues touristiques situées dans un quartier défavorisé. Comme si on mettait la rue du Trésor, à Québec dans Saint-Henri à Montréal. Malgré tout l’architecture est belle. Les maisons sont toutes colorées. Plein de boutique et de cafés. Et surtout des couples professionnels dansent le tango pour la clientèle. Il y aussi un autre danse

 qu’on n’a pas encore décodé. Ça ressemble au flamenco. Puis on se rend à la Plaza Dorrego. Ici aussi ça danse le tango. Mais on est surtout sollicité par plein de marchands ambulants. Même les pigeons s’installent à notre table. Mais la température tombe vite au 5 à 7 on retourne à la maison.

 

O temps! Suspend ton vol

Vendredi le 29 mai et Samedi le 30 mai 2009

442, rue Moreno, Buenos Aires (Argentine)

Coordonnées: S 34o36’681 / W 058o22’346

0km/ 15oC  pluie

Il faut parcourir 45 km pour sortir de la ville de Buenos Aires. De banlieue en banlieue, de quartier en quartier. Alors on ne visitera certainement pas toute la ville durant notre séjour de deux semaines. Mais le centre nous convient parfaitement. On profite du mauvais temps des dernières heures pour soigner mon rhume et se reposer des voyages-marathons des dernières semaines. Le westfalia est parti vers le nord et nous on se repose au sud. Il reste que le temps passe vite et le mois de juin ne nous laissera pas beaucoup d’espace pour voyager. En passant s’il arrive qu’on vous offre de vous montrer notre diaporama de voyage sachez que nous avons 4000 photos de prises. Alors méfiez-vous ça risque d’être long!



Etapes :
Buenos Aires
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par christine de france
le 31/05/2009 à 20:27:58
bonjour à tous les deux

de retour à Buenos Aires, quel beau voyage vous faites !!!
Je n'ai pas tout lu mais j ai regardé les photos et ça me donne le moral pour travailler, gagner des sous et repartir

Bonne continuation


Par Nicole Rousseau
le 31/05/2009 à 22:16:52
Salut Chrisitine. Merci encore pour le GR il me sert énormément j'aurais du t'emprunter celui du Chili aussi.... Nous n'avons pas osé prendre la Ruta 40 et je vous trouve bien brave de l'avoir fait!!!! Au plaisir.Nicole.
Par Céline
le 01/06/2009 à 01:06:22
Salut les voyageurs prenez votre temps pour revenir! Ici il fait 9 degrés par ce beau 31 mai en pm alors qu'il faisait 38 degrés à Tunis la semaine dernière.Je gèle! Je vous souhaite de la chaleur car ici je ne suis pas certaine que ça existe encore. Les truites sont gelées au club Écureuil c'est sûr!!
Par Muriel
le 01/06/2009 à 19:48:26
Fiou! Avec 4000 photos, il va falloir s'organiser une fin de semaine pyjama pour en venir à bout!ça promet! autrement profitez bien du temps qui vous reste mais sachez que j'ai hâte de vous revoir! et comme dit la chanson: "tous les palmiers vont pousser pareil quand vous serez partis, venez-vous-en ici, c'est l'été (enfin presque!")
Au plaisir!

Laisser un commentaire

claude tessier

Note: 3,7/5 - 58 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)