Bilan de Fuerteventura

l
17/03/2015 - Pays : Espagne - Imprimer ce message Syndication :
D'abord Puerto Rosario. 

C’est la capitale de Fuerteventura. Faut bien y aller. C’est pas très grand, mais un gros paquebot est amarré au port, le Mein Schiff.  Il fait des croisières d’une semaine dans les Canaries en passant par Madère. Il y a deux trois restaurants en face du port et un gros centre d’achat à deux pas. Après avoir flâner quelques heures on se dirige vers L’ecomuseo de La Alcogida. Tout un petit village a été reconstitué avec les métiers artisanaux. La fabrication de sacs et de chapeaux à partir de feuilles de palmiers. Le tissage à partir de la laine de mouton, la poterie…tout y est. Un autobus du Mein Schiff envahit le site mais pas longtemps faut qu’ils retournent au port. Aujourd’hui on est revenu à l’automne (18oC) et des vents plus soutenus. Beau temps pour visiter des musées.

Dimanche 15 mars 2015

Me semble qu’on était parti pour une petit excursion ça finalement fini par  de multiples visites. D’abord el Puertito de los Molinos. C’est vraiment un petit village. Un restaurant, pas d’électricité et une vue imprenable sur la mer. C’est là qu’on va manger notre lunch. Puis on fait une randonnée dans un sentier qui longe un canyon avec une petite rivière tout au fond. Ensuite Betancuria. On était allé avec Andrée mais Nicole voulait y acheter des produits de l’Aloe vera. On revient par la Vega de rio Palmas.  Il y a une église mais surtout un village bien aménagé. C’est beau pour les yeux. On reprend la route vers notre maison par une route sinueuse, vertigineuse, tortueuse etc. On arrive vivant à la maison. Ouf!  À coté de la porte d’entrée notre propriétaire nous avait laissé une douzaine d’œufs frais. Et on en avait eu 14 à notre arrivée. Va falloir faire attention à notre taux de cholesterol…

 

Bilan de Fuerteventura

-Une île plus désertique avec des volcans beaucoup plus vieux, donc plus arrondis; ce qui ne nous a pas empêcher de passer sur des routes vertigineuses.

-Notre coup de coeur: Cofete avec sa belle plage à perte de vue, Mais il faut la gagner, sur une route montagneuse en lacet.

-Costa Calma. Un désastre. Ravager une plage et un bord de mer comme ça  mériterait de tout recommencer. Mais il semblerait que les Allemands aiment ça.

- Les villages de Fuerteventura sont à découvrir. Au bord de la mer ou en montagne. On aime. Pas trop de touristes et des paysages extraordinaires.

-La nourriture.:Il faut aimer les fromages de chèvre. Les restaurants de poissons abondent mais il faut payer le prix.

- Fuerteventura pour ses nombreuses et interminables plages, ses villages pittoresques, ses habitants très accueillants, et sa qualité de vie au rythme ralenti. Il paraît qu'il a plu, il y a 18 ans. Ils s'en souviennent. Donc Fuerteventura pour son soleil quasi quotidien. 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

claude tessier

Note: 3,7/5 - 59 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)