Au bout de l\'Alaska

l
16/07/2017 - Pays : Canada - Imprimer ce message Syndication :

Au bout de l’Alaska

 

 

Semaine du 10 juillet 2017

 

Lundi, 10 juillet 2017

Hi Country RV Park

Whitehorse, Yukon

Odomètre : 29133 km

8oC pluie

 

La journée a été difficile. D’abord il a plu toute la nuit. Malgré cela il a fait clair toute la nuit. En fait au 60o parallèle il n’y a plus de nuit l’été. J’savais pas. Donc ce matin il y avait 6 pouces d’eau tout autour du motorisé.  Le départ a été plus lent. J’ai été obligé de m’avancer de 100 pieds pour sortir du bourbier. On fait le plein à la pompe du camping et on part. Pas grand chose à voir avec toute cette pluie. Sauf un Grizzli qui a traversé lentement devant nous. Pas pressé le nounours. La distance avec Whitehorse nous a paru plus courte et à 15h on était au camping. La ville est bien organisée avec tous les services. En plus le camping est un des meilleurs qu’on ait eu si on regarde le rapport qualité-prix.

 

Mardi 11 juillet 2017

Hi Country RV Park

Whitehorse, Yukon

Odomètre : peu

12oC pluie/nuage

 

Il a bien plu cette nuit ce qui fait que la luminosité était un peu plus atténuée que d’habitude. Le soleil se couche à 11h30 mais la noirceur n’arrive jamais. Whitehorse est une petite ville mais avec tous les services. On a donc réussi à faire le plein de propane, et on a aussi réservé notre place pour entreposer le motorisé jusqu’en juin prochain. On va prendre l’avion de Whitehorse le 31 juillet. Direction : Montréal.  En attendant on va l’aller visiter l’Alaska pour 2 semaines et revenir à Whitehorse avant de prendre l’avion.

Aujourd’hui on a visité une passe à poissons : le Saumon Chinook. Il migre tout le fleuve Yukon jusqu’ici : 1200 km. Impressionnant. Il n’est pas arrivé Le premier qui devrait monter dans la passe migratoire est attendu vers la 3e semaine de juillet. On va aller voir ça à notre retour.

 

Mercredi le 12 juillet 2017

Beaver Creek RV Park

Beaver Creek, Yukon

Odomètre : 29640 km

18oC nuage

 

De Whitehorse on fait nos derniers préparatifs pour la route qui nous mènera à la frontière de l’Alaska. La route est plutôt panoramique. Les montagnes majestueuses mais la route très cahoteuse. Ce qui fait qu’on arrive à Beaver Creek à 16h 30. Mais le camping est vide, malgré le fait qu’il ne soit pas très cher. Cette route on la reprendra sans doute plus lentement à notre retour l’an prochain parce qu’il y a des embranchements vers l’océan qu’on n’a pas pris mais qui semble intéressant. Le seul problème c’est qu’à chaque fois qu’on va s’approcher du pacifique on devra passer la frontière américaine.  Hier il faisait soleil et il ne voulait pas se coucher. À Beaver Creek ce sera pire mais comme c’est nuageux on n’aura pas besoin de lunette fumée pour dormir.

 

Jeudi le 13 juillet 2017

River View RV Park

North Pole, Alaska

Odomètre : 30146km

24oC nuage

 

Une bonne route aujourd’hui.  Un peu cahoteuse mais du coté américain c’est mieux. Les routes passent dans des tourbières donc se défont rapidement. La douane s’est bien passée. Pas de file d’attente en plein bois.  Le paysage n’est pas très varié, assez plat avec des épinettes de toutes les grosseurs. On passe la municipalité de Pole North dans la banlieue de Fairbanks. Où est donc le père Noël ?

 

Vendredi le 14 juillet 2017

Tanana RV park

Fairbanks, Alaska

Odomètre : 30146km

28oC soleil

 

Il fait chaud me semble pour être au 64e parallèle. Mais c’est comme ça. On change de camping. Leur service internet était quasi nul, comme la plupart des campings mais on veut aussi en voir d’autres. Le prochain est plus modeste, dans le bois avec deux seules toilettes. Une pour les hommes, une pour les femmes. Mais la ligne internet est très bonne (avec un booster). On visite la ville qui somme toute n’a rien d’extraordinaire mais l’information touristique est vraiment bien organisée. On s’aperçoit que pour visiter les racoins de l’Alaska il faut :

1-    avoir de l’argent, parce plusieurs endroits ne sont accessibles

 qu’en avion ou bateau

2-    réserver un an d’avance comme au parc national de Delani.

3-    Avoir beaucoup de temps, parce que les distances sont longues

4-    Bien préparer d’avance l’itinéraire

 

 

Nous on a rien de tous ces critères. Par exemple le parc National de Delani offre une visite guidée d’une journée du parc en autobus scolaire. 200$ US par personne. Pour se faire brasser le cul 12 heures. C’est fou !

 

Samedi le 15 juillet 2017

Sustina Landing mile 82.5 ParksRV park

Willow, Alaska

Odomètre : 30715km

21oC soleil

 

Le parc National Delani : un piège à con ou un parc pour les gens de l’Alaska bien nantis.  Le parc national n’est pas très loin de Fairbanks. On s’arrête à l’enregistrement et naturellement les campings sont complets. On me dit que je peux réserver à partir du 1er décembre 2017. Ben oui le 1er décembre 2017 je vais réserver pour le 14 et le 15 juillet 2018. En fait il n’y a que les américains qui peuvent vraiment utiliser les campings et plus particulièrement les résidents d’Alaska. Pas les itinérants comme nous.

On a droit a utiliser le chemin en asphalte sut 15 kilomètres. Après faut prendre les autobus qui nous mène je ne sais où. Une chance, sur les 15 kilomètres on a vu plusieurs orignaux au bord de la route. Le parc National Delani : à éviter pour les non américains.

Stampede Trail. C’est le sentier décrit dans le film Into the  wild.  Un bon bout en asphalte puis en gravier. On ne s’est pas rendus jusqu’au bout. Le site n’est mis en valeur. Dommage.

Le camping où nous nous arrêtons est le  xxxxx Rv park près de la rivière. Un beau site. Dommage qu’ils n’aient pas connectés leur routeur. Ne venez pas ici si vous avez besoin d’internet.

Dernière critique. Nous avons acheté un forfait avec T-mobile sur internet. La ligne est très bonne mais avec T&T. Alors le téléphone ne fonctionne pas partout avec T-mobile en Alaska. Une autre arnaque.

 

Dimanche le 16 juillet 2017

Ship Creek Rv Park Campground

Anchorage, Alaska

Odomètre : 30853km

22oC soleil

 

Départ de Willow, tard. Dommage car le camping est pas mal. La route n’est pas trop longue et ça paraît qu’on arrive dans une grande ville. Il y a des commerces tout le long de la route qui devient rapidement une autoroute à trois voies. La ville est moderne et très variés. Situé au bord d’une grande baie qui donne à la mer c’est probablement une des seules villes en Amérique du nord qui ne met pas en valeur l’accès à la mer après Baie Comeau. Tout est axé vers l’intérieur et les randonnées en montagnes. On décide d’aller à l’information touristique pour voir ce qu’ils ont mais il faut passer par un système de sécurité à peu près aussi agressant qu’aux aéroports américains. On m’a même fait asseoir sur une chaise pour vérifier les crocs dans mes pieds. Édifice fédéral, ont-ils dit pour s’expliquer. Finalement ça été le pire de toutes les centre d’information touristiques que nous ayons visités depuis Key West… Le centre-ville est assez bien et il y a des Grizzlis grandeur nature installés un peu partout.  Peu de gens restent ici longtemps. C’est toutefois une bonne place pour faires les emplettes. On est rendu au bout de l’Alaska. Notre objectif est enfin atteint !!!

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Regianov
le 17/07/2017 à 13:52:30
Y a un phoque qui s\'ennuie en maudit...explique t-il votre retour à Montréal dans un grand Boeing bleu de mer !

Au plaisir de vous revoir bientôt. On parle de frites pour la corvée de septembre...

Il fera beau en août...........à quelque part
Par Claude tessier
le 17/07/2017 à 18:13:36
Très beau commentaire. Merci!!! Et vive les frites!

Laisser un commentaire

claude tessier

Note: 3,7/5 - 59 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)